bratata
Identification OPAC

Bibliothèque départementale des Hautes-Alpes

Aide

marie christine okC'était un coup d'essai, il a été transformé : la Bibliothèque départementale a organisé, le 24 novembre dernier, son tout premier "comité numérique", sur le modèle des comités de lecture jeunesse et adultes. L'enjeu était double : présenter quelques applications "coups de coeur", mais aussi échanger entre professionnels sur les pratiques autour du numérique en bibliothèque. Ce besoin d'échanges avait été formulé en 2015, lors de la dernière formation organisée par la BDP autour de l'animation numérique sur tablettes.

C'est ainsi que Marie-Christine Silveira et Jacqueline Crochet, de la bibliothèque d'Embrun, ont pu relater leur propre expérience : au départ pas forcément convaincues ("J'avais l'impression d'être présentatrice de matériel à la Fnac [...] Au début, on s'est dit que ce n'était pas un truc pour les bibliothèques"), elles ont finalement pu exploiter et apprécier les tablettes à l'occasion des activités périscolaires organisées à la bibliothèque. Le travail en groupe (2-3 enfants maximum par tablette) permet de développer les échanges entre les enfants, leur esprit d'entraide, leur concentration...

 

pour les petits doigtsAu début, il a fallu que les enfants (scolarisés du CP au CM2) apprennent à manipuler les tablettes : "Même si certains enfants avaient un iPad chez eux, ils ne savaient pas vraiment l'utiliser". Pour les aider, Marie-Christine s'est appuyée, lors de sessions de 30 à 45 minutes, sur l'application Pour les petits doigts... appliqués !, disponible sur iPad.

  • Pour les petits doigts... appliqués ! (CotCotCot éditions) - Grâce à cette appli, les enfants peuvent apprendre par des petits jeux les règles d'utilisation d'une tablette : manipulation d'objets, glisser-déposer, dessins avec des crayons, recherche d'éléments sur un tableau...

 

les histoires farfeluesAutre application utilisée par les bibliothécaires d'Embrun, Les histoires farfelues, une petite application à utiliser, de préférence en groupe, "pour occuper les enfants 5-10 ans, par exemple en fin de séance de TAP".

  • Les histoires farfelues (ed. Tralalere, pour Apple et Android) : Cette application est un générateur d'histoires... farfelues, comme son nom l'indique. Elle permet à l'utilisateur, petit ou grand, de choisir un décor, un personnage (on peut même choisir le haut et le bas de son héros ou héroïne !), et de créer une petite histoire.

 

bleu de toiMarie-Christine et Jacqueline ont également utilisé, avec toutes les classes, l'application Bleu de toi.

  • Bleu de toi (CotCotCot éditions, sur iPad) : Imaginée par un dessinateur belge, Dominique Maes, voici une belle histoire d'amour joliment illustrée au stylo bille bleu, et qui renferme plein de petits jeux. Cette application implique que l'on navigue d'un tableau à l'autre avec des énigmes à résoudre : des personnages apparaissent, des bouquets de fleurs doivent être coloriés, on peut entendre des cris d'animaux... Il y a aussi de la lecture pour les plus grands. Les enfants peuvent même apparaître dans le jeu en se prenant en photo !

 

le_petit_chaperon_rougeEn revanche, Jacqueline et Marie-Christine n'ont pas été séduites par l'application Le petit chaperon rouge, même si elles reconnaissent que celle-ci a plu aux enfants.

  • Le petit chaperon rouge (Gallimard jeunesse, pour Apple et Android) : cette appli décompose le récit bien connu en différents tableaux. L'enfant peut manipuler l'écran pour que le petit chaperon rouge ramasse des objets tout au long de son trajet vers sa grand-mère. Une application à utiliser individuellement de préférence.

 

la coccinelleAutre découverte présentée par les bibliothécaires d'Embrun : la collection d'applications "Mes premières découvertes", aux éditions Gallimard, déclinaison au format numérique de la collection de documentaires jeunesse. Parmi les titres disponibles (sur iPad et/ou Android) : La coccinelle, Le dinosaure, Les animaux de la jungle, La forêt mais aussi Le centre Pompidou des enfants.

 

little alchemyL'application Little Alchemy a, elle, fait "un tabac" auprès des enfants embrunais, selon l'expression utilisée par Marie-Christine et Jacqueline. "Les enfants se sont entraidés pour y arriver, il y avait un esprit d'émulation entre eux".

  • Little Alchemy (disponible chez Apple) : voici un jeu de logique qui propose de combiner les quatre éléments "originels" (l'air, la terre, l'eau et le feu) en les déplaçant, pour en faire apparaître d'autres. Ainsi, la terre additionnée au feu donnera de la lave, l'eau et le feu mélangés ensemble donnent de la vapeur... Au total, il y a 560 éléments à découvrir ! Un compteur aide l'utilisateur à se mesurer à ses "adversaires". Il faudra de l'astuce et de la logique pour réaliser le plus gros score !

 

pierre et le loupEnfin, pour les enfants qui font de la musique, Marie-Christine et Jacqueline recommandent l'application Pierre et le Loup, "très belle et très riche".

  • Pierre et le Loup (disponible sur iPad) : cette application musicale est le fruit de la collaboration entre l'Orchestre national de France, qui interprète la partition de Prokofiev, et le comédien François Morel, qui prête ici sa voix à l'histoire. L'appli exerce les enfants à la reconnaissance des sons de divers instruments de musique. Une certaine attention est requise !

 Tablettes et liseuses en questions

encadreLe comité numérique réunissait également des représentants des bibliothèques de Tallard, Garde-Colombe et Saint-Auban-d'Oze, ainsi que des médiathèques de Gap et Digne-les-Bains. Le Centre de ressources des Hauts Pays Alpins était également présent, par l'intermédiaire de Fabienne Morel, chargée de développement numérique, formatrice et animatrice de TAP.

Jean-Pierre, bénévole à Saint-Auban-d'Oze, reconnaissait que les tablettes et les liseuses empruntées à la BDP permettaient "d'attirer de nouvelles personnes à la bibliothèque". Constat partagé par Florence, bibliothécaire à Garde-Colombe, et par Pierre, médiateur à Gap : "Énormément de gens sont intéressés pour comprendre comment fonctionnent les tablettes". L'arrivée des tablettes et des liseuses en bibliothèque correspond à de nouveaux usages de la population ; les nouvelles technologies ont pris une place de plus en plus importante dans le quotidien de tous. Reste à proposer des services pertinents en lien avec ces nouveaux outils, et à jouer un rôle de conseil et de médiation auprès des usagers.

Créer des moments conviviaux autour des tablettes

Un constat est partagé par tous :  les tablettes laissées en libre accès n'attirent pas. Les adultes viennent avec leur propre matériel et recherchent plutôt des conseils techniques, de nouvelles applis. De même, les liseuses fournies par les bibliothèques sont peu attractives. Les lecteurs veulent emprunter des ebooks récents sur leurs propres appareils mobiles. Or, dans les Hautes-Alpes, aucune bibliothèque n'est en mesure de proposer un service de prêt de livres numériques aujourd'hui.

Cependant, développer des ateliers ou des séances collectives ne manque pas d'intérêt : formation pour les seniors, accompagnement et éducation aux médias pour les ados, éveil des plus jeunes. Pour ce faire, selon Florence, on peut "prévoir de petits espaces où les tablettes côtoient les livres, et où adultes et enfants peuvent se tester". Toutes sortes d'animations sont à imaginer : ateliers de jeux intergénérationnels, séances parents-enfants... "La médiation, c'est le coeur de tout projet, rappelle Eric Compiègne, adjoint au directeur à la BDP. À la base, on n'est pas des geeks. Pour accompagner les publics, les bibliothécaires doivent s'initier à la culture numérique, se former, faire appel à des personnes à l'aise avec ces technologies, à des partenaires associatifs..." Si s'intéresser à ces nouvelles tendances demande "beaucoup d'investissement personnel et professionnel" selon Florence ("C'est une nouvelle tâche à insérer dans notre emploi du temps"), c'est un effort qui peut valoir le coup, pour que les bibliothèques continuent d'être un lieu de ressources, d'échanges et de bien-être pour tout le monde, familier du numérique ou non.

Pour accompagner les bibliothécaires dans ces nouvelles tâches, la BDP propose plusieurs formations dans son catalogue 2017. Le comité numérique, lui, se tiendra désormais tous les ans. 

Quelques sites pour dénicher vos applis

Voici une petite sélection de sites web qui pourront vous aider dans le choix de vos applications. Vous y trouverez un grand nombre d'articles chroniquant ces nouvelles applis :

Les sites suivants ne sont plus mis à jour mais contiennent encore des sélections pertinentes :

 Le blog de Bruno Méraut propose des articles sur les pratiques numériques des jeunes ainsi qu'une sélection d'applis.


logo hautes alpes 281px

Bibliothèque départementale des Hautes-Alpes
11, chemin des Matins calmes – 05000 GAP
Tél. 04 92 51 85 50 - Du lundi au vendredi : 8h30-12h30 - 13h30-17h30