mode1

Aujourd’hui plus que jamais le vêtement permet d’affirmer une forme d’individualité, de définir une personnalité ou de nous fondre dans la masse. Mais l’ère de consommation massive, guidée par des prix toujours plus bas sans jamais s’interroger sur l’impact environnement et sociétal de cette mode semble enfin être remise en question.

Les scandales sanitaires, sociaux et environnementaux se multiplient depuis la fin des années 90 et la délocalisation des usines en Asie mais c’est seulement avec l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013 que la prise de conscience des consommateurs a débuté.

L’industrie textile est la 2ème industrie la plus polluante au monde et elle pollue à tous les stades du cycle de vie d’un vêtement : matière première, production, transport, usage, déchets. Sans parler des conditions de travail effroyables dans les champs, les usines, les ateliers et des conditions de vie et de santé dégradés par la pollution environnementale des riverains et travailleurs de ces usines. Magali Moulinet-Gouvoroff dresse un état des lieux accablant du secteur mais propose aussi des solutions alternatives pour mieux consommer. Car s’habiller responsable est possible.  Marques privilégiant les circuits courts, des matières plus écologiques et consommateurs plus vertueux assumant d’acheter des vêtements de seconde main ou plus chers mais durables et transmissibles.

L’ouvrage détaille les multiples solutions pour s’habiller autrement.

Alors, stop à la fast fashion ?

Florence, Bibliothèque départementale

Magali Moulinet-Govoroff / Mode manifeste. S’habiller autrement. Editions de la Martinière, 2020